Séminaire – année Freud – 2021/2022

Samedi 17 Octobre 2021

Cette année, nous nous consacrerons à l’étude de l’œuvre de Sigmund FREUD et à l’épistémologie de la psychanalyse.

Pour cette première séance de séminaire, nous mènerons une conversation à plusieurs voix sur la question de la scientificité ou non de la pensée freudienne : « Freud, homme de science, a-t-il inventé une pratique scientifique ? ».

Ouverture :

Accueil des participants et présentation du programme par Thierry NUSSBERGER.

Ouverture du séminaire 2021/2022 par M. Pierre MOULIN, Directeur de l’UFR SHS à l’ Université de Metz.

Intervention de Thierry NUSSBERGER – « La psychanalyse est-elle une science ? »

Intervention de Sébastien MULLER – La psychanalyse est-elle une imposture ? »

Intervention de David SELLEM – « Freud a t-il inventé une pratique scientifique ? »

Intervention de Barbara HOUBRE – « Freud et la science ».

Intervention d’Olivier LINDEN – « Freud a t-il inventé une pratique scientifique ? » – Clôture.

Samedi 13 Novembre 2021

Pour la première partie épistémologique, nous aurons le plaisir d’écouter Salomé Garnier, Maître de conférences en psychologie clinique à l’Université de Lorraine, psychologue, psychanalyste, et qui interviendra à propos de « L’inconscient freudien ».

La seconde partie, consacrée à la clinique, nous permettra d’écouter Raëfa Jallouz, psychologue clinicienne et psychothérapeute au sein de l’Éducation Nationale, dont la pratique est orientée par la psychanalyse, et qui nous présentera un cas issu de sa pratique : « C’est l’histoire de ma vie », L. 6 ans »

Samedi 11 Décembre 2021

Dans cette première partie, consacrée à l’épistémologie, nous poursuivons l’étude de l’œuvre freudienne : Sébastien Muller, psychologue, psychothérapeute – Responsable de l’axe Psychologie / Psychanalyse à l’IRTS de Lorraine, interviendra sur le thème de « La sexualité ».


La seconde partie clinique nous permettra d’écouter Barbara Houbre, Maître de conférences en psychologie clinique et psychologie de la santé à l’Université de Lorraine, psychologue, psychanalyste : elle présentera un cas issu de sa pratique : « Le regard d’un homme qui aurait fait de moi une femme« .

Samedi 15 Janvier 2022

Au cours de la première partie épistémologique, Olivier LINDEN, Cadre de santé en addictologie, Psychanalyste, interviendra sur « Le rêve » dans l’œuvre freudienne. Le rêve a en effet une place prépondérante dans la découverte de concepts essentiels de la théorie freudienne. C’est en se rompant à l’étude et à l’analyse des rêves que Freud a pu soutenir que leur interprétation constitue une voie royale vers la connaissance de l’inconscient. Nous verrons donc ce qu’il en est de la lecture et du déchiffrage des rêves dans l’analyse, et des conséquences pour la pratique freudienne.

Dans la seconde partie clinique, Nadia MARC, Psychologue clinicienne référente de la cellule d’urgence médico-psychologique 54 et Zonale, Psychologue du centre territoriale du psycho-traumatisme Lorraine Sud, Enseignante vacataire de l’université de Lorraine Nancy, nous présentera un cas issu de sa pratique : « Cauchemars de nuit ».

Samedi 26 Février 2022

Pour cette nouvelle séance, nous aborderons le concept clinique essentiel de la psychanalyse, théorisé à différents moments clefs de l’œuvre freudienne : « Le transfert » qui nous sera présenté par Jérémie MERCIER, Psychologue clinicien en pédopsychiatrie au Centre Hospitalier de Lorquin.

Illustration : Julie AMOROS

La seconde partie clinique sera pour nous l’occasion d’écouter une intervention de Madame Véronique JACO, Psychiatre orientée par la psychanalyse, qui nous présentera un cas issu de sa clinique.

Samedi 26 Mars 2022

Lors de la première partie de la matinée, nous écouterons Barbara HOUBRE, Maître de conférence en psychologie clinique et psychologie de la santé, psychologue, psychanalyste, qui interviendra sur le thème « Cheminements Freudiens : des pulsions mécanicistes à la pulsion de mort ». La première topique dans sa conception très mécaniste, situe l’origine de la pulsion dans le somatique. L’introduction de la dernière théorie des pulsions perturbe leur agencement très physicaliste pour faire entrer celle-ci dans une mythologie Freudienne.


La seconde partie de la matinée sera l’occasion d’écouter Thierry NUSSBERGER, Psychothérapeute déclaré à l’A.R.S., psychanalyste, enseignant vacataire à l’Université de Lorraine, Faculté de Médecine de Nancy, pour une présentation d’une clinique actuelle : « Clinique de l’angoisse à l’ère des catastrophes annoncées« . Il suivra le fil ouvert par Barbara HOUBRE. Nous verrons comment Lacan reprenant après Freud la question de la pulsion de mort s’est intéressé à ce qui est en jeu au niveau de l’amour et de la haine.  Et Freud de « nous y désigner ce qui dans la vie peut préférer la mort…s’approchant par là, plus qu’aucun autre du problème du mal, plus précisément du projet du mal comme tel. »

Samedi 30 avril 2022

Au cours de la première partie, épistémologique, nous écouterons David SELLEM, psychologue clinicien, psychanalyste, qui interviendra sur « Le symbolique dans l’œuvre freudienne ». De l’interprétation des rêves à Totem et Tabou, la dimension symbolique semble traverser l’ensemble des travaux de Freud, y revenir plus précisément permet d’apercevoir son importance au regard de la découverte de l’inconscient.

Dans cette seconde partie clinique, nous écouterons Sébastien MULLER, psychologue clinicien, psychanalyste, qui nous parlera d’un cas issu de sa pratique « Le mélomane ». La musique est-elle universelle ? Touche-t-elle chacun de la même manière ? Assurément, elle a quelques accointances avec le langage qui précisément, touche chacun de façon singulière. Le mélomane, venu confié son rapport singulier à des chansons, démontre comment une clinique, même ténue, permet le déploiement d’un questionnement élargi, et nourri de références classiques essentielles à son accueil.